24, non 23, 23.5… finalement 22h Summer Solstice!!


C’est encore une fois cette année sous la pluie que la journée de samedi a commencé quelques heures avant le départ du Summer Solstice 2010!  Une course difficile avec du calibre très relevé qui pourrait se résumer rapidement par les grandes lignes suivantes:  (pour les détails, continuez à lire!)

          o  Une équipe de support vraiment hors pair avec mon père et ma blonde
          o  Mon vélo Rohloff vaut son pesant d’or sous la pluie
          o  Résultat : 2ième solo catégorie 40-,  4ième solo overall.  Voir le site de Chico pour les résultats complets.
          o  C’est jamais facile un 24h!!

 La journée de vendredi s’est passée sur la route et sous le soleil alors que je complétais un tour de reconnaissance du parcours et que nous installions les puits sur notre terrain de camping.  L’auto était pleine à craquer incluant 3 (oui oui 3!) vélos.  Mais pas mal tout l’équipement a fini par servir à un moment ou un autre durant la course.  Un bon souper dans un resto au service étourdissant suivi d’un dodo au superbe motel Bolton Inn ont complétés la journée.  La télévision nous informait des activités du G8/G20 qui se tenait à Toronto mais c’est surtout la météo qui nous intéressait…

Samedi matin… nous nous sommes réveillés sous la pluie.  Rien de gros mais le sol était mouillé.  Une fois sur le site, ça s’est mis à tomber.  Des clous, puis des cordes… le cauchemar de l’an passé recommençait.  MAIS, cette année, nous étions préparés.  Le vélo Rohloff faisait parti du voyage et les bottes de caoutchouc nous gardaient les pieds au sec.  Les organisateurs aussi avaient fait un travail hors pair; beaucoup de remblaie avait été mis dans les sections boueuses de l’an passé et un parcours alternatif était prévu en cas de pluie.  Malgré cette préparation, ils nous ont annoncé que le départ allait être retardé à 13h… puis 13h30 et finalement 14h00!!  La course est donc devenue un 22h solo…

Comme promis, à 14h, la course a commencé.  La pluie avait cessé.  Ce retard sera finalement une très bonne décision qui permis au parcours de se conserver beaucoup mieux.  J’étais positionné dans les premières lignes donc pas de retard dans les single track et j’ai enregistré le meilleur tour de tous les solos.  Malheureusement, mon vélo Lapierre ne fonctionnait pas super bien, j’ai changé immédiatement pour mon Rohloff qui m’a accompagné jusqu’à la tombé du soleil.  Clic, clic, clic!!!  C’est presque jouissif!  Les vitesses se change rapidement et précisément.  Cependant mon premier arrêt aux puits a été plutôt spectaculaire…  Pris par le stress de la course j’ai trop freiné avec ma roue avant sur le pavé mouillé que j’ai vite fait d’aller embrasser!  Mon genou en a pris pour son rhume et j’aurais pu me blessé plus gravement!

Vers les 19h, je me suis arrêté aux puits pour me changer de linge et prendre mon vélo Specialized avec les lumières dessus.  Le parcours séchait de plus en plus.  Après un arrêt rapide de 4 minutes, je suis reparti 3ième solo car 2 solos m’ont dépassé durant mon arrêt.

La nuit est tombée et malheureusement moi aussi.  Mon énergie ne me suivait plus.  Malgré la nourriture ingérée, j’avais de la misère à maintenir mes temps au tour.  Le nuit a vraiment été très difficile physiquement et mentalement.  Un tour en particulier où je suis tombé à plusieurs reprises et solidement!  Mon équipe de support me gardait informé des solos devant moi et s’assurait que je reste en « race mode ».  Malheureusement, en fin de nuit, un autre solo m’a dépassé et je tombe 4ième overall et deuxième dans ma catégorie.

Au lever du soleil, je voulais bien pousser plus fort sur mes pédales mais je n’en avais pas plus l’énergie.  Le solo devant moi alors qu’à une dizaine de minutes s’est échappé avec des tours très rapides en milieu de matinée.  Je me suis accroché à mes poignées pour maintenir ma 4ième position et finir la course.

Lors de mon dernier tour, je me suis arrêté la station médiane pour prendre un Gatorade.  Un gars de la patrouille m’a parlé un peu et m’a demandé comment j’allais.  Je lui ai répondu honnêtement que j’avais déjà eu des jours meilleurs!!  À ce moment, j’avais la tête légère et étourdie.  J’ai vite fait de calé mon gatorade avant qu’il ne me dise d’arrêter!  À mon passage aux autres stations de patrouilleur, ils me demandaient tous « #8 are you OK »?!  Je leur assurait que j’allais me rendre au finish.  Je n’étais pas fort mais pas encore mort!  (Mais quand je me suis vue la face sur cette photo, j’ai compris pourquoi il m’a demandé comment j’allais… pas bonne mine le monsieur!)

J’ai fini à midi pile avec 18 tours.  Le premier solo dans ma catégorie est arrivé quelques minutes plus tard en complétant un tour de plus que moi.  Il tremblait et ne semblait as avoir plus de plaisir que moi!  Au moins lui aussi avait mal!  Nous nous sommes sincèrement serrés la main pour se féliciter.  Les deux nous étions aussi étonner l’une que l’autre de la performance de l’autre.

 En rétrospective, je suis un peu incertain par rapport à qu’est-ce qui m’a autant ralenti durant la deuxième moitié de la course.  Ma préparation physique était bonne, je ne manquais pas de « forme ».  Déhydrater; non.  Manque de sucre, ça m’étonnerais j’ai quand même mangé en quantité correct.  Manquer de sel et bu trop de liquide (hypomatrémie); peut-être.  C’est définitivement un piste que j’investigue.

Malgré tout, je suis satisfait de ma course.  J’étais prêt.  Mon équipe de support est super efficace.  Le calibre était fort parmi les premiers solos.   Je continue à acquièrir de l’expérience de gestion de course et d’effort.   Après le 22h de Sherbrooke, le 12 de l’an passé et le 22h de cette année, ma quête pour un « vrai » 24h continu.  Mais à la lumière de l’événement, 22h c’était bien en masse!!  Félicitation au trois premier pour leur solide performance:  1. Ken Waring 19 tours, 2. Erick Auger 19 tours, 3. Bob Pilato 19 tours.   Voir le site de Chico pour les résultats complet.

Un MERCI très spécial à Karine et Gérard qui m’ont supporté pour cet événement.  Je dis souvent qu’il est plus facile de sauver 1 minutes en transition que de s’entrainer plus fort pour sauver 1 minute sur le parcours… je dois maintenant m’entrainer plus fort!!  Je n’aurais carrément pas pu sauver 1 seule minute de temps d’arrêt.  Vous avez été à mes côtés toute la fin de semaine de jour comme de nuit.  Sans vous, ma performance ne pourrait jamais être à un niveau aussi élevé.  MERCI

 

Maintenant, à l’assaut des courses d’aventure!  Race the Phantom arrive très rapidement!!

4 Réponses

  1. Stéphanie

    Félicitations Francis!
    Les courses d’endurance nous permettent de développer notre mental! Je comprends ce que tu as vécu!!!!
    Bravo encore!
    Steph

    3 juillet 2010 à 3:34

  2. Vince

    Wow, Je ne savais pas que tu avais eu un role dans le film de zombies sur vélo😉
    Lache-pas Francis.
    Vince

    3 juillet 2010 à 12:49

  3. alexprovo

    Excellente perfomance malgré les pépins!
    Yessir budé

    Alex;)

    5 juillet 2010 à 10:38

  4. Bruno

    Sont pas toujours faciles!

    18 juillet 2010 à 4:17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s