Reality check pour Francis…


Premièrement, je veux vous rassurer en disant que je vais bien!  Comme je suis certainement le plus reposé des tous les membres de l’équipe Kinetic suite à la course Untamed, j’en profite pour vous donner quelques nouvelles sur mon état de santé et sur la suite des événements qui m’a amené à devoir abandonner la course.

Tout avait pourtant bien commencé… sauf peut-être pour un petit doute que j’avais vivement chassé.  Ce doute provenait de ma contre performance à Race the Phantom au Nouveau Brunswick.  Je m’en suis peu venté et la mention à été brève dans notre récit de course. Dans ma tête, cette mauvaise course n’était qu’un malaise d’avant course que j’avais trainé en course… du moins c’est ce que je voulais croire.

Mais après seulement ~7h de course à Untamed, le même cauchemar recommençait.  La nausée me venait en mangent et je n’arrivais pas à tenir un rythme aussi rapide que ce que je m’attendrais de « Frank the Tank ».  Après mon tour d’orientation à relais (CP9), je me suis timidement retirer pour allez dans un coin tranquille…  Mon premier haut le cœur m’a fait appréhender une très longue course.

Arrivé à TA1, j’ai du me rendre à l’évidence que je ne me sentais vraiment pas bien, j’ai remis les cartes à Alex pour qu’il reprenne la navigation et tous se sont relayer pour m’aider en vélo.  Je m’efforçais de boire et manger en petites quantités; ce qui n’avait comme résultat que je ne vomisse qu’en petites quantités quelques heures plus tard!

Dans une tentative ultime de reprendre du mieux, nous avons décidé de dormir 1h15 aux petites heures du matin vendredi.   Ce dodo a été réparateur, mais malheureusement pas assez pour moi.  Dans la section suivante de trekking (course à pied), mon état est passé de mal en pis.  J’avançais à pas de tortue malgré un sac allégé au maximum en donnant de l’équipement à mes co-équipiers.

Arriver au pied d’un longue montée, nous avons du nous rendre en équipe à la triste évidence que mon état nuisait à l’équipe et par-dessus tout à ma propre santé.  Celui-ci n’aillait vraisemblablement pas s’amélioré et il restait beaucoup trop de parcours à couvrir pour espérer « tuffer » jusqu’à la ligne d’arrivé.  Pour la première fois et dans une course aussi important pour moi autant que pour mon équipe, je devais abandonner…………

Déçu, triste, faible, un peu honteux, je me suis couché et endormie dans l’herbe sur le bord du stationnement au pied de la montagne.  Notre équipe de fans et supporteurs est venu m’y rejoindre après avoir vue seulement 3 membres de l’équipe arriver au sommet.  Avec leur aide indispensable, l’idée initiale était de m’amener dans un hôtel pour prendre une douche, du Gatorade et du repos.  Mais la route en auto m’a vite fait réaliser à quel point j’étais mal en point…  Nausée, étourdissement, impatience aux jambes….  Je n’étais pas dans mon assiette!!  À la vue d’un signe « H » d’hôpital, j’ai senti la forte recommandation de Karine à y aller.  Je dois avouer que j’avais moi-même passé le point où je croyais m’en sortir seul, l’idée d’avoir de l’aide médicale ne me déplaisait pas.

À peine entré dans l’hôpital, je me suis assis dans une chaise roulante et les infirmières m’ont vite indiqué que j’allais certainement me retrouver sous soluté intraveineux.  Ma faible pression (95/53) et mes vomissements des dernières 24h laissaient peu de doute sur ma condition de déshydratation!

Les 2 premiers litres m’ont été livré « wide open » comme a dit l’infirmière!  Mais j’en avais besoin de plus.  Ils ont donc du me garder toute la nuit afin de me donner 6L de soluté.  À ma sortie samedi matin, je me sentais BEAUCOUP mieux, presque « trop »; à se demander pourquoi j’avais abandonné!  J’avais retrouvé l’appétit et la capacité de garder de la nourriture.  Je me suis donc dirigé vers la prochaine transition afin d’y encourager mon équipe qui avait passé un nuit beaucoup moins reposante que la mienne!!

Dans toute cette histoire, il y a des remerciements que je tiens sincèrement à faire.  Premièrement à mes co-équipiers; Pascal, Stéph et Alex, vous m’avez tous supportés physiquement et moralement.  Une merci particulier à Pascal qui a été le premier à casser la glace sur l’option que j’abandonne.  J’y pensais depuis plusieurs heures car le plaisir n’était tout simplement plus là pour moi mais je n’arrivais pas à en parler.

Merci à l’équipe « Kinetic B », Karine, Isabelle, Vincent et Émile qui m’ont accompagnés à l’hôpital et se sont occupé de moi toute la soirée à faire des allers-retours pour m’organiser.  J’ai toujours dit que ces courses tiraient leur profondeur dans les gens qui gravitent autour.  C’est d’autant plus vrai lors des moments difficiles.

Maintenant qu’est-ce qui m’attend dans un avenir rapprocher;  du repos!  Cette dernière saison de course m’a farouchement montrée que j’avais peut-être été rattrapé par mon style de vie « d’aventure ».  Les 4-5 dernières années ont été chargées en courses et événements physique intenses de toutes sortes; mon corps semble avoir tranché; « prends un break le grand »!  Si je veux pouvoir faire d’autres courses d’endurance à un niveau aussi élevé que j’aimerais, je dois l’écouter.  Surtout que mes co-équipiers comptent sur moi pour le championnat du monde 2011… en Tasmanie!!!!

Ironie et superstition; tout ça m’est arrivé un vendredi 13, à moins de quelque semaine d’avoir 30 ans… pas facile vieillir :p

Merci!!

4 Réponses

  1. Annie

    Salut mister! je viens de lire ton blog sur ta mésaventure de course. Je dois te dire que la petite famille de Sherbi a suivi votre course et nous étions vraiment triste de voir que ton projet se résume à une visite à l’hôpital! Bien contente de lire que tu vas mieux et que tu vas prendre un peu de temps pour toi. Ca va être mérité!

    C’est ca veillir!! ;o) Bienvenue dans la trentaine!! ;o)

    Je t’embrasse et prends bien soin de toi.

    A bientôt!
    Annie

    15 août 2010 à 10:34

  2. Loulou

    La vie est ainsi faite Francis…parfois on doit reconnaître que notre corps a des limites qu’on ne doit pas dépasser….même si parfois la ligne est mince …c’est marcher sur une corde raide…on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve car c’est ça aussi l’esprit d’équipe…accepter d’être parfois le maillon le plus fort et parfois d’être le plus faible. C’est là qu’on reconnaît les Grands!
    Une chose est certaine…c’est que tu es allé jusqu’au bout de toi-même…il n’y a pas de doute…Maintenant, tu dois prendre du repos et du recul face à tout ça.
    Je suis certaine que bientôt, en suivant les conseils de ton entourage, tu redeviendras « Frank the Tank »…et peut-être à un autre niveau. Je te souhaite de profiter de cette expérience et de prendre soin de ton corps….car tu n’en as qu’un seul! Bonne chance pour la suite…et surtout sois heureux.🙂 xxxx

    15 août 2010 à 11:08

  3. Francis'mom

    Quelle aventure ! Contente de voir que tu vas bien … Écoute ton corps, comme dirais ta mère !…
    Tu as sürement donné ton ‘maximum’,comme toujours …mais, il faut parfois reconnaïtre ses limites…Je crois que tu es sur la bonne voie et que la sagesse t’en regagne !
    Prends bien soin de toi et j’espère que tu retrouveras la forme et l’énergie pour célébrer tes 30 ans en grand! À bientöt…xoxo

    16 août 2010 à 11:44

  4. Glad to hear you are feeling better Frank! Like that Bob Marley song: « tis he who fight and run away, Live to fight another day ». You made the right decision and I can’t wait to watch you guys compete at the worlds in 2011! Regroup and take the time to recover guys! Great to see you guys out on the trails!

    Team RacethePhantom

    17 août 2010 à 8:32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s