North Country Endurance Challenge


J’ai eu l’occasion de relever un défi hors de l’ordinaire le 8 septembre dernier, soit le North Country Endurance Challenge. J’avais bien hâte de retourner dans ce superbe coin du nord-est des États-Unis car c’est dans cette région même que Untamed New England s’est déroulé en 2009 et 2010. J’ai de très bons souvenirs de la région donc j’étais emballé à l’idée de retourner braver ces sentiers.

Il s’agit d’une course multisports nature, comme plusieurs disent, un espèce de triahtlon off-road, sans navigation, donc sur un parcours balisé, où les compétiteurs enchaînent course en sentiers, vélo de montagne et kayak sur lac. Le format est aussi des plus flexible, que ce soit en solo ou en équipe (relai), sur le parcours complet ou sur le parcours ‘sprint’ (version écourtée), chacun y trouve son compte. Étant un événement avec support, la famille et les amis peuvent participer activement à une de ces folles aventures en déplacant notre matériel de transition en transition. Il y a même une option de support disponible via l’organisation. Kelly m’était donc attitrée pour la course, et c’est avec enthousiasme qu’elle m’a permis de prendre part à l’épreuve.

Un succulent repas attendait les compétiteurs la veille du départ et c’est dans une ambiance des plus détendue que Grant Kilian (organisateur de Untamed New England) nous a officiellement accueuillis. Nous avions déjà reçu toutes les informations nécessaires pour arriver fin prêt!

Programme: 

Survol du défi qui nous attendait: 

Carte du parcours: 

Distances et dénivelé: 

Je m’alignais donc au départ en solo sur le parcours complet, aussi bien d’y aller pour la totale quand on fait un peu de route! Le départ s’est déroulé sur le First Connecticut Lake à 6:30 comme prévu, Jason et Nathalie prenant rapidement les devant. Je sais qu’ils seront plus rapide que moi sur l’eau alors l’idée est de limiter le temps qu’ils auront à la fin de cette section. Dave Lamb qui fait parti de l’roganisation me disait la veille qu’il y avait beaucoup de brouillard sur le lac ces derniers jours… pourtant c’est à grande vue que nous nous sommes élancés sur le lac. Il y avait un peu de vent de côté pour la traversée de la baie, mais une fois la seconde bouée passée, nous avions un vent de dos jusqu’au barrage, superbe!! Ça favorisait un peu Jason avec son Epic V10 sport mais ça m’allait tout de même puisque ça m’a permis de respirer un peu plus tranquile dans le surfski Spirit (merci à Peter Dobos!). Je m’en sors bien et je part vers la seconde section en 3e position, que quelques minutes derrière les deux premiers.

Le premier trail run nous menait rapidement vers la seconde et dernière section de kayak. J’ai couru avec mon gilet de sauvetage et j’ai pu revenir sur les premiers. Je suis donc reparti premier sur la 3e section, Jason étant à la transition lorsque j’ai mis le surfski Spirit à l’eau. J’ai réussi à tenir jusqu’a ce que nous tournions vers l’ouest sur Lake Francis, mais Jason et son Epic V10 Sport m’ont alors distancé un peu. Je limite tout de même les dégâts puisque Nathalie ne me passe pas. Je suis bien content de comment ça se passe puisque je suis en bonne position et j’ai même terminé mon camel de e-load, je suis donc bien hydraté!

Une transition éclair m’amène sur mon vélo et je m’élance sur la section 4 qui est principalement sur routes de gravier. Ça se passe bien et j’apperçois Jason à la transition, je suis bien content de voir que je suis dans le rythme. Je pars rapidement à pied et c’est le temps de manger et boire un peu puisque mes mains sont libres. C’est un bon trail run, chemin et sentiers, beaucoup de rytme. J’apperçois cependant Chad derrière moi sur les 500 derniers mètres, hmmm… je suis pas content de le voir mais je savais bien qu’il n’était que quelques minutes derrière. Il repart avant moi en vélo sur la section 6 mais puisqu’on débute sur une descente sur route pavée, je le rattrape et nous commençons alors une montée infernale, assez qu’un moment donnée on se résigne à marcher et pousser le vélo. C’était abrupte quelque chose de rare. Mais comme tout ce qui monte doit redescendre, on fini par basculer de l’autre côté sur une belle descente, rapide et technique qui nous amène sur le super réseau du Balsams, où je reconnais beaucoup d’endroits! Chad et moi travaillons un peu ensemble et on arrive à la transition 6. Jason y est, nous sommes les trois pratiquement dans la même minutes après 4h30 de course.

Un bon défi nous attend alors, la montée du centre de ski du Balsams. N’ayant pas testé mes bâtons avant de partir, je m’étais rendu compte que vendredi soir qu’un de mes bâtons ne se fixait pas… j’avais donc décidé que je n’en utiliserais qu’un seul pour cette portion. Hmmm… ça monte pas super bien à un bâton… Donc de retour sur le parcours, Chad emprunte un piste et moi une autre, mais je vois qu’il monte très rapidement. J’ai aussi un petit passage plus difficile à ce moment, je décide donc de monter à mon rythme. Une fois en haut j’emprunte le sentier qui contourne et redescend vers la transition 7. Je cours OK, mais je sens que je cours un peu moins vite, et je ne vois plus Jason et Chad. Ayant une envie urgente pour une numéro 1, je procède donc… tout en continuant d’avancer… en marche arrière… une fois terminé je me retourne, pour n’appercevoir la rubalise qu’au dernier moment alors que je m’élançais dans la mauvaise direction à une jonction… ouf… échappée belle… (morale: bien choisir l’endroit où on fait pipi en marche arrière).

À la transition 7, j’ai un 4 minutes de retard sur Jason et Chad, je perd donc du terrain… Je me dis alors que j’ai l’occasion de les rattraper en vélo puisque c’est où je suis le plus l’aise. Débute alors la section 8, un bon ‘chunk de bike’ comme on dit. Le début est sur la route pavée et étant seul contre le vent, je m’inquiète que les gars devant travaillent ensembles… ensuite débute la montée vers Kelsey Notch… 8km de montée, des passages très abrupte (je réussi tout de même à tout monter sur mon bike). Vraiment une dure ascension… J’ai aussi un petit passage à vide en montant, j’essais donc de me ramener avec la bouffe et le liquide que j’ai. Une fois tout en haut, débute une autre suberbe descente qui n’en fini plus de finir. Bref, la section d’anthologie de la course avec des vues magnifiques. Je me sens mieux et je reprends un bon rythme, mais à la transition 9, qui n’est en fait qu’un refill puisque la dernière section est aussi en vélo, je me rends compte que j’ai perdu un peu de terrain encore. Bien que mon passage à vide ne fût pas très long il m’a couté quelques minutes.

J’ai alors 13 minutes de retard, et je commence à me dire qu’il va falloir beaucoup de chance pour rattraper Jason et Chad, deux excellents athlètes. Je repars donc sur la dernière section avec un peu de mixed feelings mais j’appuie quand même bien. Cette portion-ci  est un peu moins longue, alors que je sais que j’en ai pour environ 50m-1h max jusqu’à l’arrivée. J’aperçois alors une silhouette au loin… je passe la seconde vitesse et je rattrappe… mais il s’agit d’un coureur du sprint…:/ Je me concentre alors décide de tout donner jusqu’à la fin. Je passe deux autres coureurs spint à vitesse grand V. J’arrive dans Colebrook, et après quelques bons virages dans les rues du village je croise la ligne d’arrivée sous les applaudissements des gens sur place.

Quelle belle aventure! Je termine finalement 3e derrière Jason et Chad. Bravo les gars, on se reprend la prochaine fois!;) Je suis quand même bien content de ma performance, ça fait du bien d’y aller all-out sans trop se soucier de la direction dans laquelle ont va dans le plus beau stade du monde. Ce type de course est vraiment unique de par le fait qu’il n’y a pas vraiment de navigation. Nous avions des cartes et la boussole était obligatoire mais en aucun temps je n’ai même considéré les utiliser. Autant le défi de navigation en est un que j’apprécie au plus haut point en course d’aventure, autant ça ne m’a pas manqué cette fois-ci. L’enchainement rapide des disciplines amène vraiment un rythme intéressant à la course. Pas de longue section de plusieurs heures où on s’endort, tout déboule assez vite pour avoir toujours l’esprit occupé sur ce qui s’en vient. La parcours était aussi bien balisé donc très peu de risque de manquer une intersection. Ensuite, ce que j’ai apprécié c’était pour une fois de ne pas avoir de sac! Avec peu de matériel obligatoire et en voyant notre support en moyenne une fois à l’heure, le minimum me suffisait, soit une portion de nourriture et environ 600ml de liquide. Ça permet d’être léger et rapide, d’y aller à fond comme en trail running ou en raid de vélo de montagne, mais tout ça à la fois!

L’organisation est sérieuse et dirigée de main de maitre par Grant et l’acceuil des gens de la région fût des plus chaleureux. Il est clair que les dirigeants veulent faire de cet événement un grand succès populaire, et qu’ils ont les moyens de leurs ambitions. Pratiquement tous sont repartis avec un prix, supporters et coureurs. Tous les éléments semblent en place pour que cet course devienne une grande classique!

Merci à toute l’organisation, aux coureurs et aux bénévoles, quelle belle journée en votre compagnie! Je remercie celle qui m’a supporté durant la course, thanks Kelly! you were awesome!

N’hésitez pas à ajoutez cette course à votre calendrier l’an prochain… elle est déjà sur le mien!

Résultats, photos et informations sur http://www.NHRace.com

Une Réponse

  1. vincent meunier

    Good job Alex, ça a l’air très excitant cette course, de courtes sections variées et rapides…

    je ne pourrai pas faire le rogaine à gatineau, je travaille😦

    Vince

    Envoyé de mon iPad

    21 septembre 2012 à 1:17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s